Au fil des siècles, les fruits ont été reconnus comme l’un des aliments les plus curatifs dont nous disposons sur cette planète. Au cours des deux dernières décennies, cependant, vous avez peut-être remarqué un changement dans notre perception des bananes, des pommes, des melons et des mangues.

Beaucoup de gens ont tellement commencé à craindre les fruits qu’ils les évitent complètement. Cette incroyable déviation de notre culte historique des fruits est due aux mensonges qui proviennent du sommet de nos industries de la santé, tant dans la santé conventionnelle que dans la santé alternative.

Si vous avez vous-même peur de consommer des fruits, laissez l’information contenue dans cet article mettre les choses au clair sur les puissantes propriétés curatives de ce groupe d’aliments et les innombrables bienfaits essentiels qu’ils peuvent vous apporter à vous et à votre famille.

Les fruits sont en fait l’aliment le plus important à manger pour guérir d’une maladie ;

et pourtant beaucoup de gens l’évitent intentionnellement parce qu’ils sont devenus la proie de la propagande de la peur des fruits, sans savoir qu’ils nuisent à leur propre santé en évitant les evitant.

Trois choses se produisent simultanément dans cette réalité troublante :

Tout d’abord, il y a plus de fruits à la disposition d’un plus grand nombre de personnes que jamais auparavant.

Nous sommes maintenant en mesure d’importer des fruits d’autres pays pendant la saison morte, et la plupart des gens vivant dans le monde occidental ont accès à au moins quelques fruits toute l’année.

De nombreuses régions ont accès à une abondance de fruits tout au long de l’année, ce qui n’était pas possible il y a un siècle avant les améliorations spectaculaires apportées aux systèmes de réfrigération et de transport, qui ont finalement amélioré la vie de millions de personnes.

Profitez de l’accès que nous avons maintenant à des fruits en abondance.

Deuxièmement, alors que de plus en plus de personnes dans le monde ont accès à des fruits frais et même biologiques tout au long de l’année, les gens consomment moins de fruits que jamais auparavant.

Cela est dû à des intentions cachées et à la désinformation qui nous ont mis en garde contre les fruits en raison de leur teneur en sucre, des tests trompeurs et inexacts qui indiquent à certains qu’ils sont intolérants au fructose et de l’importance accordée aux régimes à haute teneur en gras à la mode qui sont censés être sains.

Les supermarchés ont des montagnes de fruits magnifiques en Février que les clients délaissent parce que quelqu’un leur a dit que les fruits devraient être évités.

Troisièmement, les gens souffrent aujourd’hui plus que jamais de maladies chroniques.

De plus en plus de gens consultent leur médecin ou leur praticien en raison de fatigue chronique, d’insomnie, de brouillard cérébral, de vertiges, de dépression, d’anxiété, de palpitations cardiaques, d’acné, de calculs biliaires, de calculs rénaux, d’arthrite, de maladie de Lyme, de lupus, de sclérose en plaques, de SLA, de parkinson, d’eczéma, d’urticaire, de diabète, de reflux acides et d’autres symptômes et conditions non expliqués.

Mon travail est dédié à aider les gens à guérir des symptômes et des pathologies, qui restent mystérieux pour leurs praticiens, avec la vérité non découverte sur ce qui se cache derrière ces pathologies et d’innombrables autres maladies chroniques et symptômes.

Mais la recherche et la science ont des décennies de retard par rapport à là où elles devraient être pour permettre aux gens de retrouver leur meilleur état de santé et de plus en plus de gens tombent malades.

Au cours des dernières années, on a blâmé les fruits pour cette augmentation des maladies et des symptômes.

Cependant, les gens mangent moins de fruits et deviennent plus malades.

Le mouvement anti-fruit

Il y a un mouvement au sommet de nos industries de la santé, tant conventionnelles qu’alternatives, qui essaie intentionnellement de vous détourner de la consommation de fruits, même si les fruits sont connus pour être sains et nécessaires à notre bien-être depuis la nuit des temps.

Il peut être difficile de croire que ceux qui travaillent dans le monde médical n’ont pas notre meilleur intérêt à l’esprit.

Cependant, l’industrie médicale n’est qu’une industrie.

Même si nous essayons de penser que le monde des soins de santé dans son ensemble est purement motivé, il s’agit toujours d’une entreprise, et même d’une entreprise massive.

Lorsqu’il s’agit d’argent, surtout dans l’industrie médicale, les motivations sont faussées et la cupidité s’installe.

Si la population mange moins de fruits, l’industrie médicale gagne plus d’argent grâce aux produits pharmaceutiques, aux procédures et aux soins qui deviennent soudainement beaucoup plus nécessaires en raison de l’augmentation des maladies chroniques.

Sachez que je ne parle pas des médecins, chirurgiens et soignants incroyables que nous avons la chance d’avoir.

Les médecins et les professionnels de la santé de toutes sortes sont des sauveteurs et des guérisseurs compatissants.

Ce sont des gens très intelligents avec les meilleures intentions du monde et ils sont malheureusement piégés dans une industrie qui fonctionne sur des agendas cachés.

Les fruits, par contre, ont très peu d’argent en jeu.

Il ne s’agit pas d’une industrie où les lobbyistes, les groupes d’intérêts et la recherche fortement financée tirent profit de la maladie.

C’est en fait la raison pour laquelle il y a très peu de recherche scientifique financée sur les fruits.

Personne ne veut financer une étude sur les bananes parce qu’il n’y a pas d’argent dans les bananes.

Il n’y a que l’argent perdu dans l’industrie médicale à cause des consommateurs qui mangent des bananes, ce qui améliore leur santé et réduit leur dépendance médicale.

Et, contrairement aux sociétés pharmaceutiques et aux groupes d’intérêt, les producteurs de bananes n’ont pas l’argent nécessaire pour financer leurs projets afin de convaincre la population de consommer davantage de leur produit.

Il est inconfortable de penser à la science et la recherche de cette façon, mais c’est la réalité à laquelle nous sommes confrontés et qui change radicalement et négativement la façon et les types d’aliments que les gens consomment.

Par conséquent, les gens sont plus malades que jamais.

Un autre facteur important dans le mouvement anti-fruit sont les individus qui ont intentionnellement perpétué ces mensonges de la peur des fruits.

L’idée que les bananes sont mauvaises pour la santé provient d’une seule personne à l’origine, tout comme l’idée que vous devriez rester loin de la pastèque, des abricots et des oranges.

Cette personne était sur le point de lancer une gamme de comprimés de fruits, que les consommateurs n’achèteraient pas s’ils mangeaient des fruits sous leur forme naturelle.

Cette personne a commercialisé le produit comme une alternative plus saine aux fruits, ce qui n’était évidemment pas vrai.

Malheureusement, beaucoup de gens ont cru au « marketing intelligent » et un incendie de désinformations a commencé à se propager.

Il est facile d’être encore affecté aujourd’hui par cette attaque précoce sur les fruits qui s’est produite dans les années passées.

Depuis, Internet s’est enflammé avec l’idée qu’éviter les fruits est le choix le plus sain, que les fruits causent des problèmes de santé et un gain de poids, et que le sucre dans les fruits est la même chose que le sucre dans les biscuits et bonbons.

En réalité, rien n’est plus faux.

Les fruits sont l’aliment le plus sain et le plus guérisseur à notre disposition et est essentiel pour toute personne souffrant d’une maladie chronique ou de symptômes.

Le mouvement anti-sucre a convaincu les gens de supprimer le sucre de leur alimentation sous forme de bonbons, de boissons gazeuses et de glaces mais également des pêches, les ananas et les fraises.

La quantité de travail qui a été investie dans le mouvement anti-fruit a été récompensée, et des millions de personnes à travers le monde sont maintenant convaincues que les fruits sont malsains.

Il est plus que facile de croire que les fruits peuvent être dangereux, surtout parce que les industries de la santé et les magazines créent tellement de confusion autour de cette idée.

Et la tactique la plus forte du mouvement anti-fruit est la peur.

Ils vous effrayent avec une science médiocre et appellent les régimes avec des fruits (qui y sont incorporés) : « régimes à risque«

Beaucoup de gens ne sont pas sûrs de la question et ont simplement décidé d’éviter les fruits au cas où ce qu’on leur dit actuellement serait vrai.

Les régimes à haute teneur en matières grasses à la mode d’aujourd’hui perpétuent cette vague massive de peur des fruits, plaçant les fruits et le sucre transformé dans le même panier au lieu de comprendre et de bien faire la difference entre les deux.

Comme je le partage dans mon chapitre »la peur des fruits » dans Medical Medium, les fruits contiennent de l’eau, des minéraux, des vitamines, des fibres et des antioxydants ainsi que du glucose essentiel.

Ce n’est même pas du tout la même chose que le sucre transformé et nocif que l’on trouve dans un bonbon, un gâteau au chocolat ou un cornet de crème glacée qui n’a aucune valeur nutritive.

La vérité sur les fruits

La raison pour laquelle cette question est si importante, c’est parce que les fruits sont en fait le groupe alimentaire le plus important à consommer afin de vous protéger, vous et vos proches, des maladies chroniques et d’une vie de souffrance inutile.

Comme je l’expliquerai plus loin, non seulement les fruits préviennent les maladies, mais ils ralentissent le vieillissement, tuent les agents pathogènes et guérissent notre corps au niveau cellulaire.

Quand on nous dit de craindre le fruit, on nous dit essentiellement d’éviter ce qui nous apportera le plus de vie.

Il y a tellement de désinformation au sujet des fruits qu’il est essentiel de la démystifier pour votre santé et celle de votre famille.

Fruits hors saison :

Il y a une rumeur qui circule que nous devrions éviter de manger des fruits hors saison qui ont été expédiés d’une autre partie du monde dans laquelle les fruits sont en saison.

C’est un de ces mensonges qui a perpétué la peur des fruits.

Bien qu’un melon ne soit pas en saison dans votre région du monde, il a été cultivé alors qu’il était en saison dans une autre région.

Cela signifie que le fruit contient toutes les mêmes vitamines et minéraux que lorsque vous l’achetez pendant la saison locale du melon.

Si vous pouvez mettre la main sur des fruits qui ne sont pas de saison dans votre région, n’ayez pas peur car c’est un miracle qu’ils soient dans votre magasin.

En fait, c’est un bon rappel du bon vieux temps, il y a des siècles, où les rois et les reines se faisaient livrer des fruits provenant de terres exotiques afin de pouvoir continuer à manger des fruits toute l’année pour rester en bonne santé.

La royauté aurait accès à des fruits que les paysans n’auraient pas.

Les rois et reines d’antan vivaient beaucoup plus longtemps que les paysans grâce aux fruits qu’ils consommaient.

Il ne fait aucun doute que les grandes quantités de vitamine C qu’ils ont consommées à partir des fruits ont renforcé leur système immunitaire.

Que ce soit une façon pour nous de nous rappeler à quel point nous devrions être reconnaissants d’avoir accès à des fruits tout au long de l’année.

La vérité sur la maturation

Une autre crainte qui entoure les fruits est que les fruits vendus en magasin ne sont pas sains parce qu’ils ne sont pas cueillis à maturité.

Cependant, la vérité est que les fruits peuvent mûrir lorsqu’ils sont cueillis dans les délais appropriés.

Les producteurs et les agriculteurs connaissent très bien les fruits qu’ils ont appris toute leur vie à cultiver et à récolter.

Les fruits qui ne sont pas mûrs, tant qu’ils sont dans la bonne fenêtre, mûriront correctement hors de l’arbre ou de la vigne et contiendront tous les mêmes nutriments que lorsqu’ils sont cueillis à pleine maturité.

Malheureusement, cette désinformation a dissuadé les gens de consommer les fruits qui leur sont offerts en magasin.

Si vous avez des fruits sur votre comptoir et qu’ils ne mûrissent jamais, ce qui est extrêmement rare, cela signifie qu’ils ont été cueillis trop tôt et que vous ne les mangeriez pas.

Lorsqu’un fruit comme une banane passe du vert au jaune et tacheté, cela signifie qu’il a été cueilli dans la bonne fenêtre et qu’il vous apportera les mêmes avantages que s’il avait mûri sur l’arbre.

La vérité sur l’hybridation

Beaucoup de gens évitent les fruits en raison de l’hybridation ;
cependant, c’est un autre exemple d’où l’information a mal tourné.

L’hybridation n’est pas la même chose que les OGM (organismes génétiquement modifiés).

Lorsqu’un fruit est un OGM, cela signifie que la plante a été modifiée sur le plan génétique, et c’est l’une des choses les plus dévastatrices qui arrivent à nos aliments en ce moment.

Heureusement, le mouvement anti-OGM fait un travail incroyable pour s’assurer que les aliments sans OGM sont étiquetés de façon appropriée afin que les consommateurs puissent commencer à prendre conscience de ce problème, qui a des effets désastreux sur notre santé.

L’hybridation, par contre, est complètement différente.

Nous pratiquons l’hybridation depuis des siècles, il y a déjà 3 500 ans en Chine, et c’est un processus parfaitement naturel qui nous est donné pour découvrir toutes les variétés de fruits et légumes.

Par exemple, lorsque vous créez une nouvelle espèce de pomme ou que vous croisez une prune avec un abricot, ce n’est pas un processus de modification génétique.

Dans la modification génétique, les gènes d’espèces non apparentées sont isolés, collectés et modifiés afin de produire un certain résultat souhaité.

Les processus d’hybridation, par contre, incluent la pollinisation croisée et la greffe, qui sont parfaitement naturelles et ne devraient pas être considérées comme dangereuses du tout.

De plus, l’hybridation ouvre de nouvelles sphères de possibilités nutritionnelles et phytochimiques.

Les nouveaux fruits issus de la pollinisation croisée et de la greffe créent des antioxydants et des anthocyanines non découverts qui peuvent nous être très bénéfiques.

En fait, c’est grâce à l’hybridation que nous en sommes arrivés là où nous en sommes.

C’est ainsi que notre propre espèce est parvenue jusqu’ici.

Il y a très longtemps, il n’y avait qu’une seule sorte de pomme.

Mais grâce à l’hybridation, des milliers de variétés de pommes poussent aujourd’hui dans le monde, ce qui a créé de plus en plus de nutriments qui nous aident à rester en vie.

Lorsque nous nous hybridons, le nouveau type de plante se modifie d’une manière que nous ne pouvons même pas percevoir.

Certaines racines sont plus profondes, d’autres plus larges, certaines plantes tirent différents nutriments du sol et d’autres encore absorbent le soleil d’une manière différente.

Toutes ces caractéristiques n’apportent pas seulement une saveur et une apparence différentes au nouveau fruit, elles apportent aussi ce nouveau plateau de nutriments sur la table.

Il y a tant d’exemples des belles variétés de fruits que nous pouvons maintenant apprécier grâce à l’hybridation.

Le boysenberry est un hybride entre une mûre et une framboise.

Le citron meyer est un hybride entre un citron et une mandarine.

Le tangelo est un croisement entre une mandarine et un pamplemousse, ou un pomelo.

Nous avons besoin de vitamine C

De nombreux nutriments ne sont pas nécessaires à notre survie, mais nous avons besoin de vitamine C.

Nous ne pouvons pas vivre sans elle.

C’est absolument nécessaire pour continuer à vivre.

Et quelles sont les sources de vitamine C les plus élevées ? Tous les différents fruits à notre disposition.

La question sera probablement posée, si c’était vrai, comment quelqu’un qui ne mange jamais de fruits pourrait-il continuer à vivre ?

La réponse est que beaucoup de gens prennent accidentellement de la vitamine C sans s’en rendre compte parce que de nombreux aliments transformés sont enrichis de vitamines synthétiques, ou ils prennent des multivitamines qui contiennent une petite quantité de vitamine C, ou ils mangent simplement un fruit au hasard dans un muffin aux myrtilles, une tarte aux pommes ou une collation aux pommes.

Les fruits sont antiviraux et antibactériens

L’une des principales raisons pour lesquelles les fruits sont si importants à manger, c’est qu’ils arrêtent les agents pathogènes dans leur course.

Tant de gens ont des virus et des bactéries qui causent les symptômes mystérieux et les maladies que j’ai mentionnés ci-dessus.

C’est l’information que j’ai mise en lumière dans mes livres, Medical Medium, Life-Changing Foods, Thyroid Healing, and Liver Rescue, et que j’ai partagée avec des dizaines de milliers de personnes que j’ai aidé à guérir au cours des dernières décennies.

Mais la science et la recherche médicales ne savent pas encore dans quelle mesure les agents pathogènes sont responsables de maladies et de symptômes chroniques et combien de souches et de types mutés il existe.

En essayant de guérir de ces maladies, les fruits sont nos meilleurs alliés parce qu’ils arrêtent les virus et tuent les bactéries.

Par exemple, lorsqu’une personne est atteinte de streptocoque, qui est la véritable cause non découverte de SIBO, de douleur et de congestion des sinus, d’otite moyenne, d’infections urinaires, de troubles intestinaux, de maux de gorge, d’orgelet et d’acné kystique, la bactérie vit souvent dans différentes parties du corps.

Lorsque vous mangez des fruits, ils tuent les bactéries et commencent à les éliminer du corps.

Cependant, les fruits sont souvent blâmés pour les pathologies mentionnées ici, alors qu’il s’agit en fait d’un agent pathogène qui s’est installé et qui est à l’origine des problèmes.

Quand les gens ont SIBO (prolifération bactérienne dans l’intestin), on leur dit de rester loin du sucre, y compris tous les fruits.

Bien sûr, le sucre sous forme de sirop de maïs à haute teneur en fructose doit être évité parce que cela causera des ravages sur votre tractus intestinal, surtout si vous avez affaire à quelque chose comme SIBO.

Les fruits, cependant, devraient être consommés en abondance pour tuer le streptocoque à l’origine de la maladie.

Les fruits stoppent le vieillissement

Nous entendons tous dire que les fruits contiennent des antioxydants, mais qu’est-ce que cela signifie ?

Pour faire court, les fruits arrêtent et empêchent l’oxydation, qui est le processus qui nous fait vieillir.

De plus, les fruits empêchent l’oxydation des métaux lourds toxiques, dont nous avons presque tous une partie dans notre cerveau (découvrez comment cela se produit dans le livre medical medium).

Lorsque les métaux lourds toxiques s’oxydent, ils créent une sorte de « piscine chimique toxique » qui contamine les cellules du cerveau et diminue l’activité des impulsions électriques.

Ce processus d’oxydation peut mener à de nombreux troubles neurologiques différents, y compris la maladie d’Alzheimer, le TDAH, les pertes de mémoire, la maladie de Parkinson, la dépression, l’anxiété, le trouble bipolaire, et plus.

Les fruits, en particulier les myrtilles sauvages, aident à prévenir cette oxydation et à empêcher le cerveau de pourrir en réponse à ces poisons.

Les fruits aident non seulement les maladies neurologiques, mais aussi chacun des milliers de symptômes et de maladies dont souffrent les gens.

Nos cellules fonctionnent au sucre

Le sucre, bien qu’il puisse sembler être un ennemi à éviter à cause de notre conditionnement, fait en fait fonctionner chaque cellule de notre corps, en particulier notre cerveau.

Il s’agit simplement d’avoir le bon type de sucre que l’on trouve dans les fruits frais et les légumes riches en glucides comme les pommes de terre, les patates douces et les courges d’hiver.

Vous avez peut-être entendu dire que le cerveau est composé principalement de graisse.

C’est une théorie à la mode qui est populaire aujourd’hui, mais aussi inexacte.

En vérité, le cerveau est fait de glycogène stocké, qui est principalement du glucose.

Lorsque vous ressentez du brouillard cérébral, cela signifie généralement que votre cerveau ne reçoit pas assez de sucre pour qu’il puisse fonctionner correctement.

En fait, si vous n’avez pas suffisamment de glucose dans vos cellules, vous mourrez.

Il est absolument essentiel de nous maintenir en vie.

La graisse, par contre, n’est pas essentielle à la survie.

Si vous essayez d’éliminer complètement tout le sucre et les glucides de votre alimentation, votre corps épuisera toutes ses réserves de glucose pour vous garder en vie, mais finalement, soit vous ne vivrez pas longtemps, soit vous allez bientôt céder et vous vous retrouverez à :
« céder » et à manger une barre de chocolat au milieu du rayon des bonbons avant de vous rendre en caisse,
piquer des frites de patates douces de votre ami pendant que vous mangez votre hamburger de bœuf nourrit au foin enveloppé de laitue, ou vous avez envie d’un verre de vin ou de bière à la fin de chaque journée (qui contiennent tous du sucre, mais pas le celui qui est sain.)

Nous avons besoin de sucre et de sucreries pour une raison.

Il est également essentiel de connaître cette vérité inconnue :

tous les nutriments dont nous avons besoin ne peuvent être absorbés que s’ils sont accompagnés de glucose !

Cela signifie que peu importe le nombre de complements alimentaires que vous consommez ou le degré de pureté de votre alimentation, si vous n’avez pas assez de glucose pour apporter les nutriments dans vos cellules, ils ne vous aideront pas.

J’en discute beaucoup plus en détail dans mon livre »le Foie ».

Que se passe-t-il avec les fruits dans les régimes riches en gras ?

De nombreuses personnes qui blâment les fruits pour la douleur, l’inconfort ou l’une des conditions ou symptômes énumérés ci-dessus (ou d’autres qui n’ont peut-être pas été énumérés) peuvent simplement avoir trop de gras dans leur alimentation.

C’est également le cas pour ceux qui pensent qu’ils ne peuvent pas manger de fruits à cause de « l’intolérance au fructose ».

Un régime riche en matières grasses ne signifie pas nécessairement que l’un des régimes à la mode se dit faible en glucides.

Presque n’importe quel régime alimentaire peut être trop riche en matières grasses.

En fait, le regime Standard American (SAD) est extrêmement riche en matières grasses sans le vouloir.

Les hamburgers, les frites, le bacon, le yogourt, le lait, le fromage et les filets de poulet, l’huile, les aliments consommés régulièrement avec in regime « SAD », ont une teneur très élevée en gras.

Si quelqu’un suit un régime pauvre en glucides, il se peut qu’il ne se rende pas compte qu’il consomme en fait beaucoup de gras.

Même si ces régimes se prétendent riches en protéines, il est en fait impossible de manger les aliments riches en protéines (qu’on dit aux gens de manger) sans éviter les matières grasses.

Même les filets de poulet sans peau sont pleines de gras.

De plus, si vous suivez un régime végétarien, vous pouvez consommer beaucoup de produits laitiers comme
le fromage,
le lait,
le yogourt,
le kéfir,
la crème,
la crème glacée et le beurre,
qui sont tous riches en gras.

Un régime végétalien riche en matières grasses est également très courant avec une consommation excessive
de noix,
de graines,
d’avocat,
de noix
de coco et d’huiles.

La raison pour laquelle il y a trop de gras dans le régime alimentaire est problématique avec la consommation de fruits, et la raison pour laquelle les gens peuvent pointer du doigt les fruits, c’est que le sucre n’a nulle part où aller.

Lorsque votre sang est rempli d’autant de matières grasses sans arrêt, même les plus saines, votre foie devient congestionné de cellules graisseuses année après année due à cette consommation d’alimentation riche en matières grasses.

Votre foie s’épuise pour créer la composition et la quantité de bile nécessaires pour aider à empêcher votre alimentation riche en graisses de vous faire du mal, ce qui est une vérité inconnue que j’explique entièrement dans Liver Rescue, et votre foie commence à se dégrader, ses réserves commencent à diminuer.

Avec le temps, cela entraîne une prise de poids et toute une série de maladies et de symptômes.

De plus, les parois de votre tractus intestinal et le fond de l’estomac sont recouverts de graisse et la graisse finit par rancir.

La graisse durcit sur les parois car elle est putréfiante ;
Cependant, la bile du foie n’est pas assez forte pour éliminer la graisse alors elle continue à pourrir et reste exactement où elle est, ce qui cause aussi des complications de santé.

Puis, lorsque vous essayez de manger des fruits, comme une pomme, la pulpe, la peau et la pectine commencent à déplacer le gras rance et à le pousser vers le bas.

Quand ceci se produit, vous pouvez commencer à désintoxiquer et purger ces graisses et d’autres toxines, vous forçant probablement à éprouver le malaise, les évasions d’acné, l’indigestion, les maux de tête, les éruptions, ou d’autres symptômes.

Si vous ne désintoxiquez pas, vous pouvez encore éprouver de l’inconfort parce que vous sentez l’ancienne couche de graisse sortir, ce qui n’est pas toujours agréable dans le tractus intestinal et l’estomac.

Cependant, vous ne pouvez pas blâmer le fruit de faire ce qu’il est censé faire, c’est-à-dire vous aider à rester en vie et à vous guérir.

Vous ne pouvez pas non plus blâmer les fruits pour l’inconfort causé par les graisses encore présentes dans votre intestin après une vie entière à manger sciemment ou non des aliments riches en graisses qui peuvent entraîner des crises cardiaques, des maladies du foie, du diabète, des maladies cardiaques et bien d’autres.

La vérité sur l’intolérance au fructose

Beaucoup de gens croient qu’ils ne sont pas autorisés à manger des fruits parce qu’ils sont allergiques aux sucres et intolérants au fructose, selon un test qu’ils ont fait chez le médecin.

Cependant, dans ce cas, c’est aussi la graisse qui est à blâmer, et non le fruit.

Lorsque les vieilles graisses sont putréfiantes car elles se trouvent dans les parois du tractus intestinal, ou lorsque de nouvelles graisses remplissent constamment la circulation sanguine tous les jours, tout sucre dans les fruits que vous mangez sera très difficile à assimiler car le sucre ne pourra pas être absorbé au-delà de cette épaisse couche de graisse.

Ainsi, un test d’haleine indiquera que vous avez du sucre dans votre haleine parce que le sucre n’a pas pu aller nulle part.

Il était bloqué par toute la graisse.

De plus, les tests d’intolérance au fructose administrés aujourd’hui sont tout simplement inexacts.

J’ai vu des gens qui sont étiquetés comme intolérants au fructose mais qui n’ont aucun problème à manger des fruits.

En fait, lorsqu’ils mangent des fruits, ils voient leurs problèmes de santé disparaître.

Les tests d’intolérance au fructose détectent tout sucre présent dans l’organisme.

Même si vous avez mangé une barre de chocolat cinq jours auparavant, cela peut déclencher le test.

Quelque chose qui déclenche presque toujours le test est le lactose dans les produits laitiers, comme un morceau de fromage, qui est en fait chargé de sucre.

Pour cette raison, le test n’est tout simplement pas un outil précis en premier lieu et est fondamentalement défectueux.

Un autre test qui met la peur des fruits chez les gens est un test enzymatique qui conclut qu’une personne est intolérante héréditaire au fructose (HFI).

Si quelqu’un se fait dire qu’il est HFI, les médecins ne peuvent pas trouver une enzyme dans le foie appelée aldolase b.

Cependant, il ne faut pas confondre.
Tout le monde a cette enzyme dans le foie, mais elle est diminuée lorsque la personne suit un régime riche en graisses, comme le sont des centaines d’autres enzymes.

Si vous commencez à manger beaucoup de fruits et à réduire votre taux de graisse, cette enzyme reviendra.

En vérité, il n’est pas possible d’avoir une véritable intolérance au fructose.

Ce qui est tragique, c’est que ce qu’on enlève aux gens, les fruits, c’est le remède même pour ne pas avoir d’aldolase b.
Le HFI est un diagnostic négligent.

Lorsque vous réintroduisez des fruits dans votre alimentation et que vous réduisez votre consommation de matières grasses, peu importe le type de régime auquel vous vous abonnez ou si vous êtes paléo, cétogène, végétarien ou végétalien, vous serez en mesure de guérir le foie et votre soi-disant intolérance au fructose peut disparaître.

Les fruits nourrissent chacune de vos cellules avec des vitamines, des nutriments, des minéraux et des substances phytochimiques.

Peu importe d’où vient votre lignée familiale, les fruits sont destinés à votre consommation.

Les fruits du monde entier offrent les bienfaits curatifs les plus étonnants dont les gens ne bénéficient pas en raison de fausses informations sur l’intolérance au fructose.

Les tomates attaquées

À l’heure actuelle, les gens ont peur des tomates, même si les tomates sont l’un des aliments les plus étonnants que nous puissions manger.

Les tomates contiennent un type spécial de vitamine C non découverte qui arrête au moins 20 types différents de cancer. Ils empêchent également la croissance des fibromes, kystes, tumeurs, lipomes et nodules de la thyroïde et sont antiviraux et antibactériens.

Ne croyez pas la désinformation qui entoure les tomates et qui est si populaire aujourd’hui.

Les tomates ne sont pas dangereuses et ne doivent pas être évitées.

La tomate a toujours été scrutée à la loupe parce qu’elle est classée comme une « morelle noire».

La nouvelle tendance du jour suggère que nous devrions enlever les graines de la tomate, ce qui n’est pas utile.

Cette tendance provient d’experts bien intentionnés qui ne savent pas ce qui cause les maladies thyroïdiennes et les maladies chroniques.

Ils offrent des conseils alimentaires basés sur des études dépassées qui appuient sur la balance, ont influencé leurs résultats, ce qui peut à son tour entraver votre guérison.

Aller de l’avant

Avant de croire une information que quelqu’un est sur le point de vous dire, assurez-vous d’y réfléchir à deux fois.

Les fruits ne sont pas l’ennemi.

En fait, c’est exactement le contraire.

Les fruits sont notre sauveur et je les ai vus sauver la vie des gens à maintes reprises.

Par exemple, la banane est un autre fruit qui a mauvaise réputation en raison du barrage constant qu’il subit de la part du mouvement anti-fruit.

Mais j’ai vu des personnes atteintes de la maladie de Crohn qui souffraient depuis des années et qui étaient sur le point de subir une chirurgie majeure commencer à manger des bananes mûres et du jus de céleri et leurs symptômes complètement guéris.

La partie la plus ironique au sujet de personnes ayant peur des fruits (en raison de la désinformation aussi bien que du malaise qu’elles peuvent éprouver quand trop de graisses se trouvent dans leur régime), est que la chose même qu’elles évitent (les fruits) est celle qui va les faire se sentir mieux.

👉👉Les fruits ne vous feront pas grossir ; ils peuvent vous aider à perdre du poids.

👉👉Les fruits ne causent pas l’acné ; ils aident à guérir des bactéries qui les causent.

👉👉Les fruits ne causent pas d’indigestion ; ils s’écoulent à l’intérieur de l’intestin dans le tissu adipeux.

👉👉Les fruits ne causent pas le diabète : c’est la graisse qui empêche le sucre d’entrer dans les cellules qui crée une résistance à l’insuline et en est responsable.

👉👉Les fruits ne causent pas de brouillard au cerveau ; ils peuvent vous aider à avoir l’esprit clair parce que votre cerveau fonctionne réellement avec du sucre et est fait de glucose.

Quand il s’agit de fruits, il n’y a vraiment rien à craindre. C’est votre allié, votre meilleur ami, votre guérisseur et votre sauveur.

Peu importe le régime auquel vous vous êtes abonné, commencez à réduire votre consommation de matières grasses et commencez à apporter plus de fruits dans votre alimentation chaque jour.

Vous pouvez y aller aussi lentement que vous le souhaitez.

Si vous vous sentez bizarre ou symptomatique, essayez de réduire encore plus votre consommation de matières grasses pour que vous puissiez apporter plus de fruits.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de