Bien que les maladies rénales, les calculs rénaux et l’insuffisance rénale portent des noms, la plupart des maladies rénales et autres problèmes de santé rénale demeurent un mystère pour les communautés médicales.

Les chercheurs ne connaissent pas encore la véritable cause des maladies rénales.

L’article suivant montre ce qui se cache réellement derrière divers problèmes rénaux et les étapes à suivre pour commencer à guérir.

Le mystère de la maladie rénale

La recherche médicale n’a pas encore étudié en profondeur les véritables causes de l’insuffisance rénale.

Lorsque les reins d’une personne commencent à lâcher et qu’il n’y a pas eu de blessure physique flagrante, les médecins n’ont aucune réponse pour leurs patients quant à la cause de l’insuffisance rénale.

Il se peut qu’ils rejettent le blâme sur les gènes du patient parce que c’est ce qu’ils ont appris de théories et de programmes mal orientés en science et en recherche médicales.

Malheureusement, le fait de rejeter la faute sur les gènes du patient le laisse souvent impuissant, découragé et déçu par son corps.

Aucun patient ne devrait être informé que ses gènes sont à l’origine de sa maladie parce que ce n’est tout simplement pas vrai.

La génétique n’est pas la cause des maladies chroniques, malgré le fait que la science et la recherche médicales et les milieux de la médecine et des médecines alternatives le disent.

Il s’agit d’une désinformation due au financement et il est essentiel que vous et vos proches sachiez que vos gènes ne sont pas responsables de vos symptômes et de vos maladies.

Cette vérité est si vitale à connaître et à absorber que j’en ai parlé en profondeur dans mon livre Thyroid Healing. (En français aux editions Tredaniel)

Je partage également dans le livre ce qui cause vraiment les centaines de symptômes et de maladies dont souffrent des millions de personnes.

Tant que vous et vos proches ne comprendrez pas les vraies causes des symptômes et des pathologies que vous pouvez avoir, il sera facile de croire à tort que vos gènes vous ont laissé tomber.

Ce que dit la médecine moderne

La médecine moderne dit que les causes des maladies rénales sont soit l’hypertension artérielle, le diabète ou les blessures.

L’hypertension artérielle et le diabète ne sont certainement pas des environnements idéaux pour les reins, et bien sûr, ce sont des choses que vous voulez faire de votre mieux pour éviter.

Cependant, ce ne sont pas les raisons pour lesquelles il existe une maladie rénale.

L’explication de la blessure est évidente et peut absolument être la cause de l’insuffisance rénale.

Si le rein d’une personne s’est rompu à la suite d’une bagarre, d’un accident de voiture ou d’un autre incident, cet organe sera affaibli et entraînera des problèmes qui peuvent être graves au moment de la blessure ou plusieurs années après.

Il y a une autre forme de blessure que l’on examine souvent, cependant. Et c’est une blessure causée par les médicaments.

Blessure causée par un médicament

Qu’une personne soit dépendante des médicaments prescrits et qu’elle les prenne à des fins récréatives ou qu’elle doive compter sur eux pour une maladie chronique, les médicaments peuvent être nocifs pour les reins.

Je comprends que certaines personnes doivent prendre des médicaments parce qu’on ne leur donne pas d’autre option et cela peut être utile dans certains cas.

Cependant, lorsqu’il s’agit de la santé rénale, il est important de consulter votre médecin pour éviter ou réduire les médicaments qui ne sont pas prescrits pour vos reins et qui ne sont peut-être pas aussi importants pour vous afin d’alléger le fardeau sur vos reins.

Souvent, les gens sont surmédicamentés parce qu’ils consultent plusieurs médecins qui prescrivent chacun plus de médicaments.

Vous pouvez apporter les étapes de guérison que je vais partager ici et que je partage dans mes livres et vous pouvez travailler avec un médecin en même temps pour réduire vos doses.

Vous pouvez demander à votre médecin quels médicaments sont les moins importants afin d’évaluer ensemble ceux que vous pouvez abaisser ou arrêter pour aider à protéger vos reins.

Que font nos reins ?

Les reins sont essentiellement un système de filtration.

Le foie traite d’abord les toxines, puis les transmet aux reins et au tractus intestinal pour élimination. Les reins recueillent ces poisons traités et les transportent dans la vessie où les toxines peuvent ensuite être excrétées hors du système. Pour vraiment comprendre comment le foie et les reins fonctionnent, comment votre santé peut être affectée et comment vous pouvez guérir, consultez mon livre, Liver Rescue. (Le Foie, en Sept 2019 Editions Tredaniel)

Une autre façon d’examiner les reins est de les considérer comme des systèmes de confinement pour recueillir les poisons.

Les reins ne se contentent pas de filtrer les poisons, le processus de filtration n’est pas aussi rigoureux qu’on pourrait le croire.

Les reins ont une peau épaisse à l’extérieur et à l’intérieur, ce qui leur permet de manipuler et de retenir une quantité convenable de poison et de l’empêcher de vous blesser dans d’autres parties du corps.

Les causes inconnues des maladies rénales

Le HHV6 (virus de l’herpès humain de type 6) a été découvert au milieu des années 1980.
Et peu après, ils ont découvert le HHV7.
Malheureusement, le financement a été interrompu à ce stade et aucun autre virus de ce genre n’a été étudié de façon appropriée ou découvert.
La science et la recherche médicales ne savent pas que le HHV6 et le HHV7 sont directement responsables de nombreuses variétés de maladies rénales, tout comme les HHV10, HHV11 et HHV12, que j’ai mis en lumière dans mon premier livre Medical Medium.

Ces virus inconnus ne seront peut-être pas découverts avant 50 ans.

En vérité, Même le HHV6 a de multiples souches mutantes qui n’ont pas encore été découvertes.

La science et la recherche médicales ne savent pas que ces virus jouent un rôle dans les maladies rénales.

Ces virus attaquent et enflamment les reins.

Le virus d’Epstein Barr (EBV), dont je discute en détail dans Thyroid Healing, n’est pas responsable des maladies rénales, mais comme il inutile pour les reins d’avoir une charge virale à tout moment, se concentrer sur la guérison des EBV avec les étapes que je partage dans mes livres ne vous aidera qu’à soutenir vos reins pendant la guérison.

Il est important de commencer à traiter la charge virale dans votre corps pour guérir et prévenir les maladies rénales et autres problèmes de santé rénale.

C’est quoi une charge virale ?

Une charge virale est un virus dans le corps qui cause des symptômes mystérieux comme la fatigue, les douleurs, l’insomnie, les jambes sans repos, les migraines, les éruptions cutanées, les problèmes thyroïdiens, l’anxiété, la dépression, le brouillard au cerveau, les bouffées de chaleur, et bien d’autres que je couvre dans Thyroid Healing.

Calculs rénaux

Si les reins sont des systèmes de confinement des toxines, vous pouvez les regarder comme des barils de pétrole brut.

Avec n’importe quel conteneur de pétrole brut, il y a une épaisse couche de boue au fond. La boue est concentrée et aussi épaisse que de la mélasse.

Avec le temps, au fur et à mesure que les reins ramassent et accumulent, la boue peut durcir et produire des calculs rénaux.

La différence entre les reins qui produisent des calculs et ceux qui n’en produisent pas dépend exactement de ce que les reins ramassent et accumulent.

Les calculs rénaux sont créés à partir d’un excès de protéines dans l’alimentation, et même de trop de calcium, dont je parlerai plus en détail dans les sections suivantes.

Protéines et graisses

On nous a dit toute notre vie que les protéines sont l’un des macronutriments les plus importants sur lesquels nous devons nous concentrer.

Malheureusement, cela a conduit à une société obsédée par les protéines sous toutes leurs formes, en particulier sous forme de produits animaux.

Bien que les protéines jouent un rôle dans notre alimentation, la plupart des gens consomment de nos jours beaucoup trop de protéines et trop de gras.

Un taux élevé de protéines est particulièrement nocif pour les personnes atteintes d’une maladie rénale parce qu’il épuise les reins et les rend plus faibles.

Plus une personne mange de protéines, plus les reins doivent travailler et lutter pour éliminer les poisons.

L’excès de protéines et de graisse dans les reins permet seulement au virus, comme le HHV6, de poursuivre sa quête de la maladie rénale.

Puisque l’abaissement de votre taux de protéines est très utile pour vous rétablir d’une maladie rénale, essayez de réduire votre apport en protéines tout en vous assurant de consommer suffisamment de calories et d’apporter plus de fruits, de légumes-feuilles et de légumes qui guérissent.

Les aliments comme
les pommes de terre,
les patates douces,
les courges d’hiver,
les bananes,
les mangues,
le jus d’orange,
les figues,
les melons,
les pommes,
les poires,
le quinoa,
le millet,
les haricots noirs,
et plus encore constituent de bonnes sources de calories.

Vous pouvez en apprendre davantage sur les aliments les plus curatifs disponibles pour des centaines de maladies, symptômes, conditions et maladies dans mon livre « les aliments qui vont changer votre vie » (Edition Tredaniel).

Aliments de guérison

Peu importe le type de régime alimentaire que vous aimez suivre, qu’il soit riche en protéines animales, végétalien ou végétarien, essayez de diminuer la quantité de protéines que vous consommez si vous souffrez de maladie rénale.

Cela ne signifie pas qu’il faille cesser complètement de consommer des produits d’origine animale, mais essayez de ne pas consommer de protéines animales trois fois par jour.

Au lieu de cela, mangez en une fois par jour tout en augmentant les aliments que j’ai mentionnés ci-dessus.

Si vous êtes végétarien, il est utile d’éviter de manger trop de noix, et le fait d’éliminer complètement le soja, les produits laitiers et les œufs est extrêmement utile pour la guérison.

J’explique pourquoi c’est le cas dans le livre « la guérison de la thyroïde. «

Si vous suivez un régime végétalien, il est utile d’éviter les poudres riches en protéines, les noix en trop et les produits à base de soja.

Si vous êtes dans une région du monde ou si vous avez un régime culturel qui consomme beaucoup de protéines animales, vous pouvez essayer de diminuer votre portion et d’augmenter vos fruits, légumes-feuilles et légumes quand vous le pouvez.

Une fois que vous pouvez réduire au minimum les niveaux élevés de protéines dans votre alimentation, vous devriez commencer à voir des améliorations dans vos reins.

Gardez à l’esprit qu’il y a une abondance de protéines biodisponibles dans la plupart des fruits, des légumes-feuilles et des légumes.

Apporter du jus de concombre pur et du jus de céleri pur tous les jours peut être très utile pour la santé rénale.

Il peut également être utile de consommer régulièrement des baies et des pommes.

Un peu de melon peut aussi aider à évacuer les reins.

Si vous ou l’un de vos proches souffrez déjà d’une maladie rénale ou êtes sous dialyse, une trop grande quantité de potassium peut être difficile pour les reins ;

il est donc préférable de ne pas manger trop de fruits très riches en potassium comme les bananes, les avocats et les figues.

Si vous soupçonnez un affaiblissement de la fonction rénale ou si vous voulez prévenir une maladie rénale, vous pouvez consommer ces aliments en plus grande quantité.

D’autres aliments qui sont utiles pour les reins sont
les laitues,
les variétés de courges et
les patates douces.

Boire de l’eau citronnée peut être utile car elle élimine les toxines et soutient les reins.

Éviter les diurétiques, comme le thé et le café, peut également être utile.

Cependant, un peu de tisane comme :
la mélisse,
la menthe poivrée
et l’ortie
peuvent être consommées sans danger.

Il serait utile de rester à l’écart des produits laitiers car ils nourrissent les virus.

Et les œufs nourrissent la famille di virus HHV6 en particulier, de sorte qu’il serait plus sûr de consommer la moitié d’une pomme de terre cuite à la vapeur au lieu d’un œuf.

Vous pouvez en apprendre davantage sur les aliments à éviter dans le livre « la guérison de la thyroïde. »

Antiviraux doux

Discutez avec votre médecin de certains antiviraux doux que vous pouvez prendre,
comme la teinture de mélisse,
la teinture d’ortie et la L lysine.

La lysine est excellente pour combattre le HHV6 et le HHV7, ainsi que certains d’autres virus HHV qui n’ont pas encore été découverts.

La poudre d’extrait DE JUS d’herbe d’orge est également utile pour les reins parce qu’elle a des propriétés antivirales douces.

Assurez-vous de communiquer


avec votre médecin au sujet des *
compléments antiviraux, car les


herbes peuvent entrer en conflit *
avec les médicaments que vous


prenez.

Aller de l’avant :

La bonne nouvelle, c’est qu’une fois que vous êtes au courant de votre maladie rénale et que vous réalisez qu’il pourrait s’agir d’un problème viral, votre corps sera en mesure de réagir à ces connaissances et pourra commencer à guérir.

C’est incroyable ce que votre corps peut faire une fois que vous comprenez consciemment les causes de votre maladie chronique.

Votre corps passera à l’action, commencera à nettoyer les choses et s’attaquera à ce virus.

Les virus perdent leur puissance une fois qu’on sait qu’ils sont en cause.

Toute l’information que je partage avec vous vise à vous aider à aller de l’avant avec votre maladie.

Au lieu de blâmer les maladies rénales mystérieuses sur les gènes ou sur le corps qui s’attaque à lui-même, j’espère que vous comprenez maintenant les véritables causes des problèmes rénaux afin de pouvoir commencer à apporter les changements nécessaires à la guérison.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de